Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

Nouveau conducteur ? Les 8 choses à savoir

Ah, les grandes routes, la liberté, votre propre voiture… passer son permis de conduire offre une sensation d’indépendance car vous pouvez enfin conduire seul-e ! Toutefois, les six premiers mois sont parfois dangereux pour les nouveaux conducteurs qui ont huit fois plus de chance d’avoir un accident que les autres.

Évidemment, personne ne souhaite avoir un accident... En Suisse, la pression est encore plus grande, car une fois le permis de conduire en poche, il est à l’essai pendant trois ans. Il est donc conseillé aux nouveaux conducteurs de suivre certaines précautions élémentaires de sécurité pour garder leur voiture et leur permis intacts. Bonne route !

 

1. Vérifiez l’angle mort

Vous n’avez pas vu venir ce véhicule, n’est-ce pas ? L’angle mort porte ce nom pour une bonne raison. Il s’agit de la zone située entre ce que vous voyez lorsque vous regardez devant vous et ce que vous voyez dans le rétroviseur, autrement dit, les zones masquées par la carrosserie de la voiture lorsque vous regardez dans les rétroviseurs. Chaque véhicule possède différents angles morts, alors jetez toujours un coup d’œil par-dessus votre épaule avant de bifurquer, changer de voie ou de vous engager. 

 

2. Servez-vous des voies de manière intelligente

Lorsque vous rejoignez une route, ajustez votre vitesse à celle des autres véhicules autour de vous, sauf s’ils ne respectent pas les limitations de vitesse bien sûr ! Rangez-vous sur la voie sur laquelle vous vous sentez le plus à l’aise par rapport à la vitesse et signalez toujours un changement de voie.

 

3. Comprenez les exigences de sécurité de votre véhicule

Il est indispensable de faire contrôler l’aptitude à circuler de votre véhicule au moins une fois par an. Mettez un rappel dans votre calendrier et n’ayez pas peur de faire réviser votre véhicule si quelque chose vous semble anormal. Faire des économies dans ce domaine n’est pas opportun !

 

4. Évitez de conduire tard dans la nuit

Mauvaise visibilité, fatigue… il existe de nombreuses raisons pour lesquelles conduire tard dans la nuit est une mauvaise idée. Si possible, prenez un taxi ou les transports publics après la tombée de la nuit.

 

5. Méfiez-vous des passagers

Pouvoir emmener ou déposer vos amis est bien sûr un avantage considérable. Cependant vous êtes plus susceptible d’avoir un accident si vos passagers sont turbulents ! 

 

6. Limitez-vous aux trajets familiers et courts

Restez dans les environs de chez vous, raccourcissez vos trajets et ne vous engagez pas dans de longues distances pour l’instant.

 

7. Mettez votre téléphone en mode silencieux

Même les appels en mode mains libres peuvent être distrayants. Lorsque vous êtes au volant, rangez donc votre téléphone. La plupart des smartphones disposent désormais d’une fonction « Ne pas déranger », ce qui permet de ne pas être distrait-e par une sonnerie ou une vibration lorsque vous êtes sur la route.

 

8. Réduisez les distractions

Se maquiller au feu rouge, vérifier sa coiffure dans le miroir, choisir une autre chanson à la radio… faire plusieurs choses à la fois peut être très utile à d’autres moments, mais c’est une très mauvaise idée dans la voiture ! Gardez vos yeux sur la route et ne vous laissez pas distraire. Vous avez également besoin de tous vos sens (la vue ET l’ouïe), alors laissez vos écouteurs à la maison. De la musique bruyante, une émission radio, un podcast distrayant, il en faut peu pour couvrir le bruit d’un klaxon ou le cri d’un piéton.

ASSURANCE AUTO

Confortablement en route – grâce à votre assurance auto.