Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

Placements de capitaux et fonds

­

à leur valeur de marché, en mio. CHF     2015     2014 Variation
  Vie Non-vie Total Vie Non-vie Total  
Immeubles 831,5 546,9 1378,4 786,6 509,2 1295,8 6,4%
Hypothèques 576,3 134,5 710,8 494,6 125,7 620,3 14,6%
Obligations 3839,0 841,5 4680,5 3625,1 868,0 4493,1 4,2%
Actions 161,8 133,1 294,9 182,8 151,9 334,6 -11,9%
Marché monétaire 211,0 89,5 300,5 211,4 24,8 236,1 27,3%
Produits dérivés 734,3 - 734,3 618,5 - 618,5 18,7%
Autres 104,2 64,5 168,7 49,3 80,5 129,8 30,0%
Total 6458,1 1810,0 8268,1 5968,3 1760,1 7728,4 7,0%

Parts d'assurances-vie

liées à des fonds

8179,6 - 8179,6 8297,1 - 8297,1 -1,4%
Total global 14 637,7 1810,0 16 447,7 14 265,4 1760,1 16 025,5 2,6%

En 2015, nous avons renforcé notre portefeuille global de placements de capitaux à leur valeur de marché pour passer de CHF 16,0 milliards à CHF 16,5 milliards, soit une progression de 2,6 %. Cette augmentation résulte pour 50,2 % de placements de capitaux conventionnels et pour 49,8 % de placements effectués dans le cadre des assurances-vie liées à des fonds.


Durant l'exercice sous revue, le portefeuille de placements conventionnels a augmenté pour atteindre CHF 8,3 milliards (+7,0 %). Afin d'assurer un rendement convenable dans des conditions de marché difficiles, nous avons légèrement intensifié les placements plus risqués. Nous avons également renforcé le portefeuille d'hypothèques et d'obligations à plus long terme. Durant l'exercice sous revue, nous avons réalisé des investissements nets pour près de CHF 350 millions, dont CHF 90 millions d'hypothèques et CHF 115 millions d'obligations suisses. Nous avons globalement réduit la part de fonds en actions, avec la vente partielle de parts de fonds en francs et en euros, qui a été un réel succès. En raison de la force du franc, nous avons dû dévaluer légèrement nos titres étrangers.

 

Nos placements pour les assurances-vie liées à des fonds ont reculé de 1,5 % au cours de l'exercice sous revue, pour atteindre CHF 8,2 milliards. Cette évolution est due à un léger recul des volumes – en particulier au Liechtenstein – ainsi qu'à une évolution du marché globalement négative par rapport à 2014, principalement au niveau des fonds obligataires étrangers mais aussi et surtout des valeurs européennes. Lors du dernier trimestre de l'exercice 2015, nous avons pu compenser quelque peu cette tendance avec une bonne performance sur le marché des actions.

 

En 2015, le retour sur investissement total pour l'ensemble des placements de capitaux a atteint 1,9 %, soit un résultat supérieur à la valeur de référence. Nous avons notamment profité de la bonne performance des obligations en francs ainsi que de celle des biens immobiliers et des hypothèques. Les taux en constante baisse ont encore malmené le marché des obligations durant l'année, en dépit d'un léger renversement de la tendance au quatrième trimestre. En 2015, le Swiss Bond Index n'a gagné que 1,8 % et le SMI a terminé l'année sur une baisse de -1,8 % par rapport à l'exercice précédent. Pour compenser la baisse des rendements sur les marchés des obligations suisse et européens, nous avons à nouveau augmenté la durée moyenne dans le portefeuille d'obligations au cours de l'année, investi davantage dans le marché des fonds obligataires en dollars américains et renforcé notre portefeuille d'hypothèques. Enfin, la performance une nouvelle fois très satisfaisante des biens immobiliers et des hypothèques nous a aidés à atteindre un très bon résultat opérationnel, malgré des conditions de marché difficiles et les répercussions négatives de la décision de la Banque nationale en début d'année.