Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

Complément à l’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie (IJM / PGM)

SÉCURITÉ FINANCIÈRE EN CAS DE DÉCÈS OU D’INVALIDITÉ PAR SUITE DE MALADIE

Le marché des produits et services n’est pas le seul à subir une forte concurrence. Quand il s’agit d’attirer des collaborateurs et collaboratrices qualifiés, il est important pour un employeur d’offrir un package complet attractif. Cela inclut, outre les prestations classiques, également des couvertures complémentaires. Ces dernières deviennent toujours plus importantes. Nous vous apportons notre soutien à cet égard grâce au complément à l’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie.

Couverture du complément de Generali à l’assurance d’indemnités journalières maladie

 

Couvrez les lacunes de prévoyance typiques de vos collaborateurs

Neuf cas d’invalidité et de décès sur dix sont causés par une maladie. Cependant, en cas de maladie, les prestations obligatoires des assurances sociales sont beaucoup moins élevées qu’en cas d’accident. Pour les collaborateurs et collaboratrices concernés et leurs proches, il en résulte une lacune de couverture, qui peut conduire à des difficultés financières. C’est pourquoi nous proposons un complément à l’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie.  

Vos avantages

Pour vous en tant qu’employeur :

  • Une attractivité renforcée en tant qu’employeur socialement responsable
  • Des processus simples comme dans le cas des IJM / PGM : âge moyen et masse salariale
  • Des avantages fiscaux : les primes peuvent être déduites du revenu imposable en tant que charges d’exploitation
  • Des conditions avantageuses grâce au contrat collectif
  • Un rabais de combinaison de 5% si vous possédez déjà une assurance IJM / PGM ou si vous en concluez une en même temps.

Pour vos collaborateurs :

  • Une couverture d’assurance supplémentaire en cas de décès et d’invalidité par suite de maladie
  • Des prestations en cas de décès ou d’invalidité sous forme de capital comme complément idéal aux indemnités journalières et rentes octroyées par les assurances sociales
  • Une prestation d’invalidité partielle déjà à partir d’une invalidité de 25%
  • La possibilité d’obtenir des prestations anticipées en cas d’incapacité de gain (jusqu’à 30% de la somme assurée)
  • Les prestations en capital sont toujours versées, même si d’autres prestations d’assurance sont également versées en parallèle (aucune réduction pour cause de surindemnisation).

Qu’est-ce qui est assuré ?

Le complément à l’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie est un complément important aux prestations des assurances sociales. Les entreprises responsables améliorent par ce biais la couverture de leurs collaborateurs. Vous offrez une véritable valeur ajoutée et gagnez ainsi en attractivité en tant qu’employeur.

 

Comment vos collaborateurs sont-ils assurés ?

  • Le montant des prestations assurées s’élève à 100% du salaire AVS annuel jusqu’au maximum LAA (état 2019 : CHF 148'200.).
  • En cas d’invalidité par suite de maladie, les collaborateurs obtiennent le capital d’invalidité assuré directement de Generali (prestation partielle à partir d’un degré d’invalidité de 25%, prestation complète dès 70%).
  • En cas de décès par suite de maladie, les proches reçoivent le capital décès assuré.
  • La libération du paiement de prime en cas d’incapacité de gain est automatiquement incluse.

 

 

Dans la pratique

 

Exemple concret

Félix Jaquet (35 ans) est chef de service chez DécoMeubles SA et touche un salaire annuel AVS de CHF 100'000.–. DécoMeubles SA accorde une grande attention à la couverture sociale de ses collaborateurs et collaboratrices. Elle conclut de ce fait un complément à l’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie.

 

La prime annuelle de CHF 192. paye pour Félix s’avère des plus utiles : celui-ci est victime d’un AVC et reste ensuite paralysé du côté gauche. Il se déplace en chaise roulante et a fréquemment besoin d’être accompagné. Il a aussi de la peine à se concentrer longtemps et à participer à des discussions. Il devra probablement abandonner sa profession. À la demande de son employeur, Félix bénéficie grâce au complément à l’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie d’une prestation anticipée de 30% de la somme d’assurance, à savoir CHF 30'000.–, déjà avant la décision de l’AI. Grâce à cette somme, il peut payer les frais des travaux de transformation de son domicile. Après la décision de l’assurance fédérale d'invalidité (AI), Generali lui verse le montant restant de CHF 70'000.–.

QUESTIONS PRATIQUES

Toutes les entreprises peuvent conclure un complément à l’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie. Elles offrent ainsi une véritable valeur ajoutée à leurs collaborateurs et collaboratrices. En règle générale, plus le salaire AVS est élevé, plus la lacune de couverture en l’absence d’une assurance complémentaire est importante.

Pour conclure cette assurance, il faut assurer au minimum cinq personnes. La conclusion se fait de façon très simple, sans questionnaire de santé (les affections préexistantes sont exclues).

Vous pouvez conclure le complément à l’assurance d’indemnités journalières en cas de maladie pour une durée de 2 à 5 ans. Le contrat se prolonge ensuite tacitement d’année en année.

Pour calculer la prime, Generali tient compte de la masse salariale et de l’âge moyen des personnes assurées.

Le montant des prestations assurées s’élève à 100% du salaire annuel AVS, au maximum CHF 148'200.– (maximum LAA, état 2019).