Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

Retraite

Planifier aujourd'hui, profiter demain

Lorsqu'on est dans la force de l'âge, la retraite semble encore lointaine. Et pourtant, chacun sait qu'il est, de temps en temps, conseillé de faire le point sur sa retraite. Par le passé, les retraités menaient plutôt une vie passive. Aujourd'hui, beaucoup d'entre eux ont des projets et souhaitent profiter de leur retraite pour réaliser leurs rêves ou se consacrer à leurs hobbies – et si possible en conservant leur niveau de vie d'actif.

 

Mais attention: la retraite comprend aussi des pièges financiers. Ainsi, il se peut que vos économies diminuent rapidement ou qu'une grande partie de votre patrimoine ne soit plus disponible, par exemple si vous atteignez un âge particulièrement avancé, si vous dépendez de soins ou si vous devez partager un héritage. C'est pourquoi il est indispensable de planifier sa retraite à temps afin de pouvoir profiter pleinement et en toute sérénité de cette période de la vie.

 

On distingue généralement trois étapes pour la planification de la retraite:

 

A partir de 50 ans, il est indiqué de mener une réflexion générale sur la retraite et sur les objectifs que l'on aimerait réaliser durant cette période. Il s'agit d'élaborer une sorte de plan directeur. Dans ce cadre, il est utile de se poser les questions suivantes:

  • Combien me coûterait une retraite anticipée?
  • Dois-je demander un versement en capital ou est-il préférable que je bénéficie de mon avoir de caisse de pension sous forme de rente?
  • Ma fortune sera-t-elle suffisante jusqu'à un âge avancé?
  • Dois-je réduire mon hypothèque?

 

En ce qui concerne la prévoyance vieillesse, avant la retraite, vous vous trouvez au moment du «sprint final». En d'autres termes, c'est la dernière occasion de vous constituer un pécule pour vos vieux jours. C'est également dans cette tranche d'âge que les avantages fiscaux liés aux rachats d'avoirs de caisse de pension et aux cotisations du pilier 3a sont les plus importants.

 

Vers 60 ans environ, mais au plus tard trois à cinq ans avant l'âge AVS ordinaire, il est temps d'établir une planification concrète. Il s'agit de transposer vos réflexions dans la pratique, tout en pesant soigneusement l'ensemble des opportunités et des risques. Il est souvent judicieux de comparer différents scénarios afin de trouver la meilleure solution possible. Compte tenu des nombreux aspects à prendre en compte (AVS, caisse de pension, impôts, sécurité, composition des placements, rendements, etc.), la tâche n'est pas aisée, loin s'en faut. La situation est d'autant plus complexe que les options proposées actuellement sont nombreuses. Par exemple: retraite partielle, retraite anticipée ou poursuite de l'activité professionnelle (à un taux réduit) au-delà de l'âge de l'AVS. Cette deuxième étape revêt une importance capitale car la plupart des décisions prises à ce moment-là sont irréversibles.

 

A partir de 70 ans (en général), les dispositions en matière de placement doivent être vérifiées périodiquement et optimisées si nécessaire. C'est l'occasion de prendre des décisions ou d'opérer des changements au sein de son portefeuille de placements, en remplaçant par exemple des investissements risqués par des placements sans risque de perte et avec un intérêt garanti.

 

Demander conseil

A chacun sa spécialité: dans une problématique aussi complexe que la prévoyance, il vaut la peine de s'octroyer les services de spécialistes. Le Centre pour la planification de la retraite dispose de spécialistes dotés des connaissances techniques nécessaires et d'une longue expérience pratique. Avec eux, nos clients sont fortement impliqués dans la recherche de la solution optimale. Ainsi, l'aménagement d'une retraite débouche sur un concept solide et sur mesure.