Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

Huit jeunes sur dix n’épargnent pas pour leurs vieux jours

avr. 10, 2019.

En Suisse, 760 000 jeunes adultes n’épargnent pas pour leurs vieux jours : ils n’ont pas de prévoyance vieillesse individuelle. Ce n’est pas une fatalité : il existe des solutions de prévoyance simples et flexibles.

La jeunesse actuelle est marquée par l’environnement économique difficile. La tendance est à l’épargne. Et les jeunes adultes se préoccupent de leur prévoyance vieillesse : il s’agit même en Suisse de la préoccupation numéro une. Malgré cela, huit personnes de moins de 25 ans sur dix n’ont pas de prévoyance individuelle. 760 000 jeunes femmes et hommes n’ont pas de prévoyance sous la forme d’un pilier 3a auprès d’une banque ou d’une assurance. Pourquoi cela ? La raison est qu’ils considèrent la prévoyance comme trop compliquée. Ils pensent que cotiser pour un pilier 3a coûte cher et qu’ils ne peuvent se le permettre.

 

Un produit lancé récemment ouvre aujourd’hui la voie : le nouveau pilier 3a de Generali Suisse est flexible, simple et rentable. Le processus de conclusion en ligne guide les clients pas à pas vers le pilier 3a qui leur convient – ce en 15 minutes seulement. Le montant et la fréquence des paiements sont complètement flexibles – les assurés décident eux-mêmes quand, à quelle fréquence et quel montant ils souhaitent verser dans leur pilier 3a. Il n’y a pas de montant fixe annuel. Generali se charge d’investir l’épargne dans des fonds indiciels avantageux, aucune connaissance préalable n’est nécessaire. Cette offre unique en son genre comprend également une couverture des risques : si le client se retrouve en incapacité de gain, Generali verse jusqu’à CHF 3000.– par an dans le pilier 3a du client jusqu’à ce qu’il atteigne l’âge de la retraite.

 

Informations supplémentaires : 3a.generali.ch

Download