Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

Les Suisses ne sont pas assez visibles

nov. 2, 2021.

Pendant la saison sombre, la visibilité sur et à côté de la route est particulièrement importante. Bien que de nombreux Suisses se déplacent souvent dans l’obscurité, la plupart ne prennent aucune précaution pour être plus visibles. Et ce malgré le fait qu’un tiers des personnes interrogées déclarent que c’est uniquement grâce à la chance qu’elles ont évité un accident en raison d’un manque de visibilité. 6% ont déjà été impliquées dans un tel accident. La majorité souhaiterait voir davantage de règles et de sanctions en matière de visibilité. C’est ce que révèle un sondage réalisé par Generali Suisse à l’occasion du lancement de l’initiative de prévention « Visibles ensemble, en toute sécurité ».

Avec le changement d’heure de ce week-end, la nuit tombe plus tôt dans la soirée et la visibilité gagne à nouveau en importance. Comme le montre une enquête de Generali Suisse, 80% des Suisses sortent dans l’obscurité au moins une fois par semaine. 70% à pied, 55% en voiture, 29% avec les transports publics et 16% en vélo. Les femmes sont légèrement plus susceptibles d’éviter l’obscurité que les hommes. En effet, 7% des femmes interrogées disent ne jamais se déplacer dans l’obscurité. Pour les hommes, ce chiffre n’est que de 1%.

 

Trop nombreux sont ceux qui ne se soucient pas de leur visibilité
La grande majorité des Suisses déclare que la question de la visibilité sur la route est importante, voire très importante (82%). Néanmoins, 41% des personnes interrogées ne prennent aucune mesure de précaution quant à leur visibilité lorsqu’elles se déplacent dans l’obscurité. Et parmi les 59% qui prennent des précautions, plus de la moitié d’entre eux se limitent à adapter leur vitesse lorsqu’ils marchent, conduisent ou utilisent un autre véhicule. Seuls 44% sont toujours équipés de feux ou se munissent de réflecteurs pour leurs vêtements. Ils prennent ainsi des mesures importantes pour être plus visibles. Parmi les sondés, seulement 39% misent sur l’effet des vêtements clairs. La sensibilité au sujet augmente avec l’âge. Et les personnes interrogées ayant des enfants sont également beaucoup plus susceptibles de prendre des précautions pour être bien visibles. Cependant, c’est davantage pour eux-mêmes que pour les enfants. Seuls 36% des participants à l’enquête qui prennent des précautions et ont des enfants s’assurent également que ces derniers sont bien visibles dans l’obscurité et qu’ils sont équipés de réflecteurs et de lumières.

 

Le manque de visibilité entraîne des accidents
Le fait que la visibilité dans le trafic routier soit un facteur décisif est démontré par l’expérience des personnes interrogées. Plus d’un tiers d’entre elles disent avoir eu la chance de ne pas avoir eu d’accident dû au manque de visibilité jusqu’à présent.
6% des personnes interrogées ont eu moins de chance. Soit elles ont été impliquées dans un accident parce qu’elles n’étaient pas assez visibles (4%). Soit elles ont déjà causé un accident parce qu’une autre personne n’était pas suffisamment visible (2%). 80% des Suisses pensent que les autres usagers de la route doivent se rendre plus visibles dans le trafic.

 

Les personnes interrogées souhaitent davantage de sensibilisation et de règles
Les sondés s’accordent à dire qu’il est nécessaire d’agir dans le domaine de la visibilité. Plus de la moitié pense qu’il n’y a pas assez de mesures de sensibilisation à ce sujet. Et un peu plus de la moitié serait même favorable à un renforcement des règles en matière de visibilité. 60% des femmes pensent que les règles sont importantes, pour les hommes ce chiffre est de 50%. Et les personnes interrogées en Suisse romande et au Tessin (65%) sont plus favorables aux règles que celles de Suisse alémanique (51%). Beaucoup sont d’avis que le port de réflecteurs devrait être obligatoire. La distribution d’amendes aux personnes qui ne sont pas assez visibles est mentionnée comme un moyen légitime de renforcer la sécurité du trafic routier.

 

Nouvelle initiative de prévention « Visibles ensemble, en toute sécurité »
Afin de prévenir les accidents non professionnels dus à un manque de visibilité, Generali Suisse lance l’initiative de prévention « Visibles ensemble, en toute sécurité » avec le soutien spécialisé du BPA, le Bureau de prévention des accidents. À cet effet, Generali Suisse sensibilise à la visibilité sur et à côté des routes avec sa nouvelle campagne « Les Lumières ». En plus de la campagne destinée à la population générale, la compagnie d’assurances se concentre également sur la sensibilisation des élèves de niveau primaire. Grâce à un quiz interactif en ligne et à d’autres outils sur le thème de la visibilité, les enseignants peuvent présenter le sujet à leurs élèves de manière ludique et attrayante.

 

Le marathonien Tadesse Abraham fait partie des « Lumières »
Tadesse Abraham, le marathonien le plus rapide de Suisse et ambassadeur de la marque Generali Suisse, est un pilier important de l’initiative de prévention. Étant lui-même coureur de fond, il s’entraîne souvent dans l’obscurité. « Non seulement pour moi en tant que coureur, mais aussi en tant que père, voir et être vu dans l’obscurité est très important. Je fais un maximum pour protéger ma famille des dangers de la route. C’est pourquoi il me semblait évident de soutenir Generali Suisse dans la sensibilisation à la visibilité », déclare Tadesse Abraham.

L’enquête représentative de la population a été réalisée sur mandat de Generali Suisse entre le 4 et le 10 octobre 2021. 539 personnes y ont participé.

 

 

Les documents relatifs à l’initiative « Les Lumières » peuvent être téléchargés ici.
Mot de passe : Leslumieres21

www.leslumieres.ch / www.diehellsten.ch / www.ipiubrillanti.ch / www.thebrightest.ch

 

 

À propos de GENERALI

Le Groupe Generali est un groupe italien indépendant qui jouit d’une forte présence internationale. Fondé en 1831, il figure parmi les principaux assureurs au monde. Generali est implantée dans 50 pays, emploie près de 72 000 personnes et compte plus de 65.9 millions de clients. Avec un chiffre d’affaires total de 70.7 milliards d’euros en 2020, le Groupe Generali occupe une place de leader en Europe occidentale. Il gagne également en importance sur les marchés d’Europe centrale et orientale ainsi qu’en Asie.

 

En Suisse, les origines de Generali remontent à 1887. Generali (Suisse) Holding SA est aujourd’hui présente sur l’ensemble du pays grâce à ses deux sièges principaux à Adliswil et Nyon ainsi qu’un vaste réseau d’agences. Elle accompagne plus d’un million de clients et offre des produits pour toutes les situations de la vie. Notamment des assurances-vie, choses et de protection juridique ainsi que des solutions de prévoyance. En collaboration avec des start-up, Generali développe des produits innovants. L’entreprise est le premier assureur suisse à avoir lancé un pilier 3a entièrement digital.

 

 

Download