Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

« Les esprits critiques ne sont pas tolérés en Éthiopie »

avr. 14, 2020.

Parce qu’il s’investissait en Éthiopie dans le cadre d’un projet qui répare et distribue des chaises roulantes, Teferi Kassa craignait pour sa vie. Il a fui son pays en 2016 et vit désormais à Baden avec sa famille où il attend une réponse à sa demande d’asile. Se construire un avenir sûr, pour lui, pour les autres, est une question qui le préoccupe depuis lors.

J’avais déjà des relations avec la Suisse avant de fuir mon pays. Je dirigeais l’atelier de l’association suisse « Addis Guzo » à Addis-Abeba. Dans cet atelier, nous réparions des chaises roulantes en provenance de Suisse pour ensuite les distribuer aux personnes dans le besoin. Ce travail me comblait car j’ai toujours rêvé de combiner travail industriel et travail social.

 

Mais les esprits critiques ne sont pas tolérés en Éthiopie. Alors que je défendais les intérêts de l’association au tribunal, j’ai reçu des menaces. La peur d’être persécutés politiquement nous a finalement poussés à fuir. 

 

« La Suisse est une oasis. Mais au début, j’ai trouvé difficile de supporter la longue attente de réponse à ma demande d’asile. »

Depuis 2016, je vis avec ma famille à Baden. La Suisse est une oasis. Mais j’ai trouvé difficile de supporter la longue attente de réponse à ma demande d’asile, le fait de ne pas pouvoir travailler et d’être à mon tour dépendant des autres. 

 

En tant qu’ingénieur diplômé, j’ai l’habitude de développer et implémenter des projets. C’est ainsi que j’ai eu l’idée de mettre à profit ici aussi mon expérience dans la réutilisation des équipements hospitaliers et auxiliaires pour une bonne cause. Les workshops de l’incubateur de start-up Capacity Zurich m’ont apporté une aide précieuse, de bons conseils et ont été une source constante d’encouragements. 

 

« J’aimerais aider les jeunes réfugiés à avoir davantage confiance en eux. »

L’expérience acquise m’a aidé à créer ma propre association « Dreisprung ». Depuis, « Dreisprung » soutient de jeunes réfugiés africains qui attendent comme moi une réponse à leur demande d’asile. Ces jeunes reçoivent une formation métallurgique et acquièrent ainsi des compétences professionnelles, des connaissances linguistiques et une bonne préparation à la vie active. Cela renforce leur confiance en eux et les aide à mieux s’intégrer. De plus, leur travail est utile : nous envoyons les équipements hospitaliers et d’aide à la mobilité vers la Corne de l’Afrique.

 

Il me tient à cœur de donner un sens à ma vie. Je ne sais pas encore où cela me mènera. Mais grâce à « Dreisprung », j’ai confiance en l’avenir.

 

 

Soutenir « Dreisprung »

L’association « Dreisprung » recherche des partenariats, des salles de classe, du soutien administratif et bien plus encore. Contact : csr.ch@generali.com

 

Incubateur de start-up Capacity

Capacity est un incubateur de start-up pour les personnes réfugiées ou issues de l’immigration. Il conduit chaque année deux programmes combinant mentorat, workshops et formations sur les compétences comportementales. The Human Safety Net, une fondation de Generali Suisse, soutient les programmes de Capacity depuis 2019.

 

Plus d'information sur Capacity