Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

The Human Safety Net for Families

La situation

Des enfants pauvres dans une Suisse riche, c’est une réalité. À l’école, il y a en moyenne un enfant par classe touché par la pauvreté. Plus de trois enfants par classe sont exposés au risque de pauvreté (Caritas 2019). Les enfants touchés par la pauvreté sont déjà désavantagés au début de leur scolarité. Cela est notamment dû au fait qu’en Suisse, le développement dans la petite enfance est une affaire privée. Les enfants pauvres sont souvent socialement isolés et très tôt exclus des domaines de l’éducation, de la culture et du sport. Plus les enfants vivent longtemps dans la pauvreté, plus leurs chances d’en sortir sont faibles à l’âge adulte.  L’investissement dans les enfants de cet âge et donc particulièrement payant. Dès leurs premières années, les enfants apprennent pour toute leur vie. Dès leur plus jeune âge, ils acquièrent des connaissances, des aptitudes et des compétences nécessaires pour un début de scolarité réussi.

 

 

Notre objectif

Pour que les enfants se développent de manière positive et puissent démarrer dans la vie à chances égales, ils ont besoin d’un soutien approprié reposant entre autres sur un environnement stimulant et un accompagnement bienveillant. Les parents et les personnes de référence jouent un rôle essentiel à cet égard. Le programme « The Human Safety Net for Families » leur tend la main et commence par le soutien des jeunes enfants. Un soutien précoce joue un rôle important pour prévenir la pauvreté. Notre programme soutient les parents en matière d’éducation et leur apprend à favoriser l’apprentissage par le jeu à la maison. Les parents échangent avec les professionnels des centres familiaux et entrent en contact avec d’autres familles. Notre objectif à long terme est de soutenir le plus grand nombre possible de centres familiaux suisses dans la mise en place d’offres de soutien professionnelles des jeunes enfants.

 

 

Partenaires et initiatives

MegaMarie : atelier et espace de jeu et de rencontre

Manipuler, expérimenter, découvrir le monde avec tous ses sens. Apprendre par le jeu et l’échange réciproque n’est pas seulement amusant, cela fournit également une nourriture importante pour le cerveau. L’atelier et espace de jeu et de rencontre « MegaMarie » accompagne les parents et les enfants jusqu’à six ans dans leurs découvertes quotidiennes. À l’ère de la tablette, du smartphone et Cie, chanter, dessiner, lire et bricoler ensemble apporte un changement bienvenu. Le programme vise à inspirer les parents et les personnes de référence. Il favorise l’échange avec d’autres familles et réduit ainsi l’isolement social. Les parents peuvent également échanger avec des professionnels qui sont à leur disposition pour les conseiller.

 

L’espace MegaMarie est un projet de « L’institut Marie Meierhofer pour l’enfant » (Marie Meierhofer Institut für das Kind - MMI). Ce centre de compétences dédié à la petite enfance s’engage depuis plus de 60 ans pour que chaque enfant reçoive, au sein de sa famille et à l’extérieur, ce dont il a besoin pour grandir sainement. Avec l’atelier et espace de jeu et de rencontre, le MMI teste, en collaboration avec des partenaires, de nouvelles offres de jeu et d’apprentissage mais également celles ayant déjà fait leurs preuves. C’est ici que la recherche rencontre la pratique. Car les observations réalisées seront à l’avenir utilisées dans d’autres lieux de rencontre destinés aux jeunes enfants et à leurs personnes de référence et intégrées à la formation et au perfectionnement des responsables de groupes de jeu et du personnel des crèches.

 

Impact 2020

  • 323 offres de soutien ont été mises en place pour les parents et les enfants.
  • L’espace MegaMarie a été ouvert 184 jours malgré le confinement.
  • 2149 visites de 650 enfants différents
  • 1500 visites de 541 accompagnants différents

 

Plus d’informations sur L’institut Marie Meierhofer pour l’enfant (en allemand).