Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

Astuces en cas de panne avec un véhicule hybride

août 12, 2019.

Depuis quelques années, les voitures électriques et hybrides bouleversent considérablement le marché du véhicule à moteur. Beaucoup d’argent est investi dans leur développement. Elles sont cependant toujours minoritaires et leur manipulation n’est pas sans danger.

Nous avons interrogé Roland Pfister, responsable des experts auto chez Generali Suisse.

 

EN QUOI LES VOITURES HYBRIDES ET ÉLECTRIQUES SE DIFFÉRENCIENT-ELLES DES VOITURES À ESSENCE OU DIESEL DANS LES SITUATIONS D’ACCIDENT ?

Avec ces nouveaux véhicules à moteur alternatif, les opérations de sauvetage / récupération nécessitent avant tout plus de personnel et de matériel. Ainsi que des connaissances supplémentaires sur les moteurs électriques et leurs dangers.

 

 

QUELS SONT LES PLUS GRANDS RISQUES LORS D’UN SAUVETAGE SUITE À UN ACCIDENT IMPLIQUANT UNE VOITURE HYBRIDE OU ÉLECTRIQUE ?

C’est surtout dans la chaîne de sauvetage que la façon d’agir des intervenants diffère en cas d’accidents impliquant des véhicules électriques par rapport aux véhicules à essences ou diesel. Le premier défi auquel sont confrontés les secouristes sur le lieu de l’accident consiste à identifier s’il s’agit d’un véhicule électrique afin d’adapter le cas échéant leur façon de procéder.

 

Lorsqu’un véhicule électrique prend feu, le plus grand risque provient de la batterie. Des substances toxiques peuvent également s’échapper. Si la batterie d’une voiture électrique prend feu, cela génère des courts-circuits en chaîne qui peuvent réanimer constamment le feu. Un incendie peut se déclencher pendant l’accident, juste après ou même plusieurs jours après. Il faut donc y être très attentif lors du sauvetage des occupants, lors du transport mais également lors de l’entrepôt des véhicules électriques accidentés. Seule une grande quantité d’eau peut actuellement, en cas d’incendie, refroidir le véhicule et ainsi éviter que l’incendie ne se répande à d’autres cellules. Il est impossible d’éteindre une cellule touchée par l’incendie.

 

Les conseils pour les conducteurs de véhicules hybrides et électriques

  • Il est utile de disposer d’une carte de sauvetage ou de tout élément indiquant qu’il s’agit d’un véhicule hybride ou électrique. Une signalisation spécifique sur la plaque d’immatriculation est par exemple déjà obligatoire en Allemagne.
  • Lors de la transmission de l’appel d’urgence, il convient d’indiquer qu’il s’agit d’un véhicule à haut voltage et de donner la marque, le type ou la carte de sauvetage ainsi que le numéro d’immatriculation.
  • Si le véhicule prend feu, il faut sauver les occupants, appeler les secours et sécuriser le lieu de l’accident. Et, comme déjà mentionné, il faut indiquer qu’il s’agit d’un véhicule à haut voltage. Il ne faut surtout pas essayer d’éteindre soi-même l’incendie. Seuls les secouristes peuvent le faire.

 

cinq règles de base à respecter lorsqu’on est impliqué dans un accident ou qu’on est soi-même accidenté

 

En tant qu’occupant d’un véhicule accidenté, il convient avant tout d’appliquer la règle d’or « garder son calme » et de se comporter ensuite selon l’ordre suivant :

  • Ma propre sécurité. On vérifie si on peut encore remuer les orteils et si on peut effectuer des petits mouvements de tête sans douleur ni engourdissement. On essaie ensuite de remuer ses bras par petits mouvements. On vérifie finalement si on est coincé d’une façon ou d’une autre.
  • La sécurité des autres. Si d’autres personnes se trouvent dans la voiture, leur demander comment ils vont en les appelant et les encourager à suivre les mêmes procédures.
  • Éteindre le bouton de démarrage afin de s’assurer que le courant électrique est interrompu. Contrôler brièvement s’il y a des câbles apparents quelque part (ne pas les toucher !)
  • Quitter le véhicule si possible du côté opposé à la circulation. Attendre ensuite l’arrivée des secours à distance suffisante.
  • Informer les secouristes qu’il s’agit d’un véhicule hybride ou électrique afin qu’ils puissent appliquer les consignes de sécurité correspondantes.

 

Des gaz toxiques sont émis lors d’un incendie. Les secouristes doivent porter des masques de protection. Les vapeurs toxiques peuvent engendrer des brûlures chimiques, des irritations ou des atteintes à la santé. C’est ainsi, quel que soit le véhicule en feu. Dans le cas des véhicules électriques ou hybrides, il y a en plus le risque d’électrocution. Un incendie peut se déclencher pendant l’accident, juste après ou même plusieurs jours après.

 

 

QUE SE PASSE-T-IL LORSQU’UN VÉHICULE HYBRIDE OU ÉLECTRIQUE EST ACCIDENTÉ DANS L’EAU ? PUIS-JE ALLER DANS L’EAU POUR AIDER OU Y A-T-IL UN RISQUE D’ÉLECTROCUTION ?

Même lorsqu’une voiture atterrit dans l’eau après un accident, il n’y a aucun danger d’électrocution ou de court-circuit dus à la présence de l’eau, ni pour les occupants ni pour les secouristes.

 

Les experts auto de Generali Suisse sont formés pour expertiser les véhicules hybrides et électriques accidentés. Ils savent qu’ils doivent contrôler que le véhicule n’est plus sous tension et comment examiner le véhicule sans danger. Dans le cadre de leur perfectionnement, les experts auto de Generali Suisse ont appris à manipuler des systèmes à haut voltage et assimilé les mesures pour qu’eux-mêmes et leurs collaborateurs adoptent un comportement sûr et l’ancrent dans leur travail quotidien.