Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

Propriétaire à la retraite

Prendre de l’âge s’accompagne tôt ou tard de limitations. Financières probablement, peut-être également physiques. C’est pourquoi vous devriez évaluer suffisamment tôt si votre logement est le bon endroit où vivre une fois à la retraite et si vous aurez encore les moyens de payer votre hypothèque à ce moment-là. De plus, votre habitation est-elle adaptée aux besoins des personnes âgées ?

Vous avez passé des années, voire des décennies dans votre maison ou votre appartement. Il est clair que vous souhaiteriez également y vivre après votre retraite. Mais souvent, la situation financière évolue à la retraite et l’argent disponible pour vivre se réduit. Évaluez de ce fait suffisamment tôt votre capacité à financer votre logement une fois à la retraite. S’ajoute la question de savoir si votre foyer conviendra toujours si vous deviez rencontrer des difficultés à vous déplacer ou d’autres limitations d’ordre physique.

 

Conseil : Malheureusement, les banques et les assurances se montrent souvent peu flexibles lorsqu’il s’agit de renégocier d’anciennes dettes. C’est pourquoi vous devriez déterminer le plus tôt possible s’il vous faudra modifier le financement de votre logement une fois à la retraite. Ainsi, vous pourrez démarrer les négociations en temps opportun.

 

 

 

 

Une hypothèque après la retraite : quel est le bon choix ?
 

Quand votre vie professionnelle arrivera à son terme, cela modifiera votre situation financière. Les rentes combinées de l’AVS, de la caisse de pension et du pilier 3a seront probablement inférieures au revenu que vous aviez jusqu’alors. Votre fortune augmentera peut-être en parallèle car c’est à ce moment-là que sont payées les assurances-vie. Dans ces nouvelles conditions, les possibilités de financement de votre logement changeront également.

 

Plusieurs années avant la retraite, vous pouvez déjà vous faire une bonne idée de votre situation après la retraite. Profitez de cette avance et contrôlez votre hypothèque. Le rachat de votre hypothèque est-il imminent ? Y a-t-il de meilleures alternatives ? Demandez conseil à un expert ou une experte et développez ensemble une stratégie.

 

 

Comment calculer votre capacité financière après la retraite ?

Les banques et les assurances insistent normalement pour que vous amortissiez votre hypothèque à 65% de la valeur jusqu’à votre retraite. Une fois à la retraite, vous devrez également remplir les exigences en matière de capacité financière. Voici un exemple de calcul de la capacité financière :

 

 

Situation de départ

Valeur de l’appartement en propriété

Revenu annuel

Taux hypothécaire pour le calcul de la capacité financière (moyenne)

 

CHF 600 000

CHF 51 000

5%

 

Intérêt hypothécaire maximal

Coûts de logement possibles maximum (1/3 de CHF 51 000)

– Frais annexes (1% de CHF 600 000)

Montant pour les intérêts hypothécaires

 

CHF 17 000

– CHF 6000

CHF 11 000 

 

Hypothèque maximale possible

Taux d’intérêt 5% : CHF 11 000 : 5 x 100

 

CHF 220 000

 

Certaines banques et assurances font particulièrement preuve de bonne volonté à l’égard des personnes retraitées lors du calcul de leur capacité financière. Elles prennent par exemple un taux d’intérêt de 4.5% seulement ou augmentent à 40% du revenu la part des coûts de logement maximum. Si la personne retraitée a de la fortune, certains établissements financiers considèrent une partie de cette fortune comme revenu (selon l’établissement financier 2% – 9%).

 

Votre argent ne suffira pas à financer votre hypothèque après votre retraite ? Alors cherchez des possibilités de réduire votre hypothèque :

  • Si vous avez un pilier 3a, vous pouvez utiliser une partie de l’épargne pour amortir votre hypothèque.
  • Si vous héritez d’une somme d’argent, mettez-la de côté pour votre retraite. Vous pourrez rembourser une partie de votre hypothèque avec ces fonds.
  • Y a-t-il des postes de votre budget que vous pourriez revoir à la baisse ? Gardez ces économies pour réduire votre hypothèque une fois à la retraite.

Conseil : Profitez des périodes où les taux hypothécaires sont au plus bas pour épargner. Transférez alors sur votre compte épargne la différence entre le taux d’intérêt effectif et le taux moyen de 5% utilisé dans le calcul de votre capacité financière. Vous pourrez utiliser le montant épargné pour rembourser votre hypothèque après votre retraite.

 

 

 

 

Habitat adapté à l’âge : ce à quoi il faut faire attention

 

La situation financière est une chose – mais avez-vous la certitude que votre logement est suffisamment pratique pour y vivre à la retraite ? La maison n’est-elle pas trop grande, le lieu trop isolé et les escaliers trop pénibles ? À l’approche de la retraite, ce sont des questions qu’il vous faudra vous poser en toute sincérité. Posséder un appartement centralement situé avec terrasse est souvent la meilleure solution. Avant d’acheter ou de louer, réfléchissez aux conditions que devra remplir ce nouveau lieu de vie adapté au 3e âge.

  • Le lieu : Il est pratique d’avoir des commerces, médecins et restaurants à proximité de chez vous. Veillez à ce qu’il y ait un arrêt de bus où vous puissiez vous rendre facilement à pied.
  • L’environnement : L’entrée de la maison devrait être de plain-pied et accessible par un chemin bien éclairé. Regardez si vous pouvez aussi parcourir tous les chemins autour de l’immeuble avec un déambulateur.
  • L’immeuble : Il est très important de disposer d’un ascenseur. Il doit vous permettre de vous rendre à la buanderie, à la cave, au garage et dans votre appartement. L’ascenseur est-il assez grand pour accueillir une chaise roulante ? S’il n’y a pas d’ascenseur dans le lieu de vos rêves, clarifiez s’il serait possible d’équiper le premier ou le deuxième étage d’un monte-escalier.  
  • L’appartement : Un appartement sur un seul étage est avantageux. Les portes qui permettent d’accéder aux chambres et au balcon devraient avoir une largeur minimale de 80 cm et ne pas avoir de seuils. Si le seuil qui mène au balcon n’est pas plus haut que 2.5 cm, il peut également être franchi avec un auxiliaire de déambulation.
  • La salle de bain : Au moins l’une des salles de bain du nouvel appartement devrait pouvoir être transformée à moindre frais, si le besoin se présente, en une salle de bain adaptée aux personnes handicapées.   

Vous souhaitez continuer à vivre dans votre propriété après la retraite ? Dans ce cas, transformez peu à peu votre lieu de vie pour qu’il soit adapté aux personnes âgées. Il est important d’avoir une douche facilement accessible sans seuil. Et une cuisine dans laquelle vous pouvez accéder aux principaux ustensiles et armoires depuis la position assise. Si vous le pouvez, disposez toutes les pièces importantes de votre maison sur le même étage.

 

Conseil : Vous avez des questions sur les habitats adaptés aux personnes âgées ou handicapées ? Le centre spécialisé pour une architecture sans obstacle vous aide : https://architecturesansobstacles.ch/

En savoir plus au sujet

Devenir propriétaire – le choix du financement

Quel bien immobilier puis-je me permettre d’acheter et comment trouver l’hypothèque qui me convient ?

Être propriétaire au quotidien

Comment rembourser mon hypothèque intelligemment et économiser des impôts ?

SÉLECTION DE PRODUITS DE PRÉVOYANCE DE GENERALI