Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

Questions fréquemment posées : Ce que les femmes devraient savoir sur leur prévoyance vieillesse

C’est plus facile quand on est employé. Dans ce cas, l’employeur s’occupe de l’AVS et de la caisse de pension. Une partie importante de la prévoyance vieillesse est ainsi gérée automatiquement. Si vous exercez une activité lucrative indépendante, seules les cotisations AVS sont obligatoires pour vous. Vous devez assurer vous-même les autres risques.

Je ne connais pas grand-chose au thème de la « prévoyance vieillesse ». Que cela signifie-t-il concrètement ?

La prévoyance vieillesse désigne l’argent que vous aurez pour vivre après votre départ à la retraite. Elle est composée de trois piliers :

  • Premier pilier : Le premier est la rente AVS, également appelée prévoyance étatique. Mais elle n’est pas suffisante à elle seule.
  • Deuxième pilier : Le deuxième pilier correspond à la caisse de pensions, appelée prévoyance professionnelle. Si vous êtes salariée et percevez actuellement un salaire minimum de CHF 21 510 par an (état 2021), une partie de votre salaire est automatiquement versée dans la caisse de pensions. Vous bénéficierez également de cet argent à votre retraite.
  • Troisième pilier : Si vous voulez maintenir votre niveau de vie et ne pas vous faire de souci, vous devez également organiser votre prévoyance privée avec le troisième pilier. Vous ouvrez un compte de prévoyance, sur lequel vous pouvez verser chaque année un montant maximum de CHF 6883.

 

Pourquoi, en tant que femme, ai-je plus souvent des lacunes dans la prévoyance vieillesse ?

Parce que beaucoup de femmes réduisent leur taux d’occupation pour prendre soin de leur famille. Peut-être avez-vous aussi pris un long congé maternité, puis repris le travail seulement à temps partiel. Les versements dans votre caisse de pensions ont donc été beaucoup moins importants, voire inexistants si vous n’avez pas atteint le salaire minimum pour les caisses de pension de CHF 21 510 en tant que salariée à temps partiel. Parallèlement, de nombreuses jeunes familles préservent leur budget en faisant une pause dans les versements au pilier 3a de la femme. Il en résulte d’importantes lacunes dans votre prévoyance vieillesse.

 

Mon époux a pris ses précautions pour lui-même et pour notre famille. Pourquoi cela ne suffit-il pas ?

Près de 40% des mariages suisses se terminent par un divorce. Dans ce cas, vous dépendrez de votre propre prévoyance après le divorce. Certes, des paiements compensatoires interviennent en cas de séparation, mais la plupart des femmes qui ont des enfants continuent ensuite de travailler à temps partiel et les lacunes deviennent alors plus importantes. Les statistiques le disent : 25% des retraitées divorcées ont besoin de prestations complémentaires parce que l’AVS ne suffit pas.

 

Où puis-je vérifier le montant de ma prévoyance vieillesse ?

Pour ce faire, vous devez calculer votre rente annuelle. La caisse de compensation cantonale peut vous remettre gratuitement un extrait de votre compte individuel sur lequel vous pouvez voir les versements effectués et, éventuellement, les années de cotisation manquantes. Le montant total, hors années de jeunesse (18 à 20 ans), est divisé par le nombre d’années de cotisation pour obtenir le revenu AVS moyen. Le formulaire d’aide « Echelle de rente 44 » permet de calculer la rente mensuelle ou annuelle.

 

En cas de difficultés, il est possible de s’adresser à une ou un spécialiste de la prévoyance de Generali. Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

 

 

Comment puis-je combler ces lacunes de prévoyance ?

Il existe plusieurs solutions pour améliorer votre rente de vieillesse. Voici les deux plus fréquentes :

 

  • Effectuez des versements volontaires dans votre caisse de pensions. Vous pouvez déduire ce montant des impôts. Attention : le versement n’est possible que tant que vous exercez une activité lucrative. Si vous êtes sur le point de prendre votre retraite, des versements sont encore possibles jusqu’à trois ans avant la date du départ à la retraite, dès lors qu’une rente sera perçue ultérieurement en lieu et place d’un capital.
  •  
  • Optimisez votre prévoyance privée en versant autant que possible dans votre pilier 3a en tant que salariée. Le montant maximum s’élève à CHF 6883 en 2021. Si vous êtes indépendante, vous pouvez verser 20% du salaire soumis à l’AVS, soit au maximum CHF 34 416 en 2021. Vous pouvez déduire vos versements des impôts.

 

Je suis encore jeune. Pourquoi ne puis-je pas commencer plus tard ?

Si vous découvrez que des années de cotisation manquent sur la base de l’extrait de votre caisse de compensation cantonale, par exemple à la suite des études ou d’un séjour prolongé à l’étranger de plus d’un an, vous pouvez payer les cinq dernières années après coup. Vous pouvez compenser au maximum trois années manquantes par les années de jeunesse (18 à 20 ans) à condition d’avoir versé des cotisations pendant cette période. Les versements dans le pilier 3a ne sont possibles que tant que vous touchez un salaire soumis à l’AVS. C’est pourquoi vous devez clarifier votre situation au plus tôt. Et demander à des expertes ou experts de vous expliquer comment combler des lacunes rapidement et de la façon la plus rentable possible.

 

Existe-t-il des conseils généraux sur la façon dont une femme peut épargner pour la retraite ?

Ces conseils et stratégies sont très différents selon la situation de vie, car les besoins varient énormément d’une femme à une autre. Selon que vous êtes mère célibataire, divorcée ou mariée. Que vous ayez ou non des enfants. Que vous travailliez à temps plein ou à temps partiel, que vous soyez salariée ou indépendante. Nous avons créé cinq profils de femmes aux situations de vie très différentes avec les conseils de prévoyance associés. Cherchez celui qui se rapproche le plus de votre propre situation. Vous y trouverez des conseils précieux et adaptés.

 

SÉLECTION DE PRODUITS DE PRÉVOYANCE DE GENERALI