Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

Ma prévoyance vieillesse est-elle bonne ?

Avoir enfin plus de temps. Quand la vie professionnelle arrive à son terme, elle cède la place aux belles choses de la vie. Mais votre argent suffira-t-il pour tout ce que vous souhaitez faire une fois à la retraite ? Pensez suffisamment tôt à votre prévoyance vieillesse – même si vous n’exercez pas d’activité professionnelle. Nos conseils pour une retraite insouciante avec le système des 3 piliers.

Il n’est jamais trop tôt pour penser à sa retraite. Et à ce qu’on souhaite faire du dernier tiers de sa vie. L’espérance de vie augmente : les jeunes retraités vivent à l’heure actuelle en moyenne encore environ 20 ans. Mais cette période doit être financée. Plus vous commencerez à épargner tôt pour votre retraite, plus vous pourrez profiter de ces années de manière insouciante. Nous vous montrons comment cela fonctionne.

Le système des 3 piliers

 

Si vous vous servez correctement du système des 3 piliers, vous n’aurez pas à vous faire de souci pour vos finances une fois à la retraite. Voici comment cela fonctionne :

 

1er pilier : l’AVS. Si vous vivez ou travaillez en Suisse, vous recevrez une rente AVS après votre retraite. Cette rente ne suffit en général pas à garantir le minimum vital. Dans ce cas, vous pouvez demander des prestations complémentaires. L’AVS est organisée de manière étatique.

 

2e pilier : la prévoyance professionnelle. Nous parlons ici de l’argent de votre caisse de pension. Si vous travaillez pour un employeur, vous adhérez automatiquement à une caisse de pension à partir d’un certain niveau de revenu annuel. La rente de la caisse de pension vous permet de couvrir, en combinaison avec la rente AVS, environ 60% de votre dernier revenu. C’est votre employeur qui gère votre prévoyance professionnelle.

 

3e pilier : la prévoyance privée. Cette forme de prévoyance est facultative. Vous décidez de façon autonome si vous souhaitez cotiser au 3e pilier ou pas. Vous avez deux possibilités :  

 

Prévoyance 3a liée : Vous devez idéalement cotiser de manière régulière mais ne pourrez utiliser l’argent qu’à l’âge de la retraite. En échange, vous pouvez déduire vos versements de votre revenu imposable.

 

Prévoyance libre 3b : Il s’agit par exemple de l’appartement ou de la maison dont vous êtes propriétaire, de vos titres ou de vos assurances-vie. Vous pouvez en tout temps résilier votre prévoyance libre ou demander à en toucher l’argent.

 

Une fois à la retraite, vous recevez une rente mensuelle de la part du 1er et du 2e piliers. Avec cet argent, vous ne couvrez cependant qu’une partie du revenu que vous aviez jusqu’alors. Et le montant de ces rentes tend à baisser. C’est pourquoi la prévoyance 3a prend toujours plus d’importance. Nombreuses sont les personnes qui y cotisent pendant des décennies afin de pouvoir financer leur niveau de vie habituel une fois à la retraite. Cela est possible en combinant les trois piliers.

Prévoyance vieillesse avec les trois piliers

 

Qu’est-ce qu’une lacune de prévoyance ?

 

Le coût de la vie des personnes retraitées est très variable. Pour ne prendre aucun risque, partez du principe qu’une fois à la retraite vous dépenserez autant d’argent qu’avant. Normalement, 70-80% du dernier salaire suffit pour continuer à vivre après la retraite comme avant. Les rentes AVS et de la caisse de pension combinées doivent atteindre ces 70–80%. Si ce n’est pas le cas, on parle de lacune de prévoyance.

 

 

L’étendue réelle de cette lacune de prévoyance dépend fortement de vos désirs et de votre style de vie. Certains ont besoin de très peu d’argent à la retraite et ressentent à peine l’existence d’une lacune. D’autres s’adonnent à la retraite à des loisirs coûteux et aiment voyager. Plus vous avez besoin d’argent au quotidien, plus votre lacune de prévoyance sera importante.

 

 

Comment identifier une lacune de prévoyance

 

Vous pouvez estimer vous-même si vous aurez à tenir compte d’une lacune de prévoyance lors de votre retraite. Pour cela, vous devez connaître vos dépenses et entrées d’argent approximatives.

 

Entrées d’argent

 

Après la retraite, vos entrées d’argent se composeront principalement de la rente AVS et de la rente de votre caisse de pension :

  • La rente AVS s’élève au minimum à 1185.­– CHF et au maximum à 2370.– CHF par mois (état 2019). Les couples mariés touchent ensemble une rente maximale de 3555.­– CHF par mois. Cette réduction pour les couples mariés s’appelle le plafonnement.
  • Le montant de la rente versée par la caisse de pension est indiqué sur votre certificat de prévoyance. Mais ce montant n’est qu’une supposition. Il n’est pas garanti. Votre rente ne restera telle quelle que si vous et votre employeur continuez de cotiser de manière ininterrompue dans la caisse de pension. Et si le taux d’intérêt et le taux de conversion restent eux aussi inchangés. Le taux de conversion est ce qui permet de calculer une rente sur la base de vos avoirs.

 

Dépenses

 

Partez idéalement du principe que vous dépenserez autant d’argent après votre retraite qu’avant. Ainsi, vous avez la certitude de ne pas vous tromper. Il est difficile d’obtenir une estimation précise, ce pour plusieurs raisons :

  • Vous paierez plus d’impôts parce que vous ne pourrez plus déduire de votre revenu imposable les dépenses professionnelles ainsi que les cotisations au pilier 3a. En contrepartie, votre fortune sera inférieure, ce qui réduira vos impôts.
  • Vous aurez probablement besoin d’autant d’argent au quotidien. Peut-être même d’un peu plus car vous aurez plus de temps pour vos loisirs. Ou parce que vos frais de médecin peuvent augmenter. Les personnes qui sont moins actives et entreprenantes à l’âge de la retraite seront quant à elles amenées à dépenser moins.

 

 

Vous avez des questions au sujet du système des 3 piliers ? Nos conseillères et conseillers en prévoyance vous aident à analyser votre situation personnelle.

En savoir plus au sujet

Comment puis-je combler mes lacunes de prévoyance au moyen du pilier 3a ?

Quelle est la meilleure option : un pilier 3a auprès d’une banque ou auprès d’une assurance ? Et comment puis-je faire des économies d’impôts ?

Quelles autres possibilités d’épargne ai-je ?

De quoi dois-je tenir compte par rapport à l’AVS ? Est-ce que cela vaut la peine que je fasse un rachat auprès de ma caisse de pension ?

J’exerce une activité professionnelle indépendante. Comment puis-je épargner pour ma retraite ?

Premier, deuxième et troisième pilier – de quoi dois-je tenir compte ?

SÉLECTION DE PRODUITS DE PRÉVOYANCE DE GENERALI