Contacts

24h à votre disposition en cas de sinistre

Tuning du savoir-faire dans le garage de l’innovation

Jana Künzler apprécie la dynamique et l’atmosphère inspirante de l’environnement de travail dans le garage de l’innovation de Generali. Chez nous, elle peut appliquer et approfondir les connaissances méthodologiques acquises pendant ses études.

Combien de « chevaux » y a-t-il dans le garage de l’innovation de Generali, Jana ?

Il y en a sous le capot ! Nous accueillons actuellement 12 start-up externes issues des secteurs suivants : intelligence artificielle, Blockchain, Digital Payments, Cybersecurity ou CSR. L’équipe d’innovation et de stratégie de Generali a également pris place dans le garage de 600 mètres carrés. En co-création, nous élaborons plein de nouvelles idées, par exemple pour les chatbots ou les processus de décompte numérique. Dans le garage, tout cela se fait plus vite et plus simplement que dans le cadre des structures « normales » de l’entreprise.

 

Raconte-nous un peu de ton quotidien au travail. Comment produit-on des idées à la chaîne ?

Nous travaillons avec des méthodes comme le Design Thinking et nous inspirons de l’approche Human Centered Design. Cela signifie notamment que nous développons de nouvelle idées en fonction des besoins de nos clients et que nous les peaufinons à de nombreuses reprises. Celles-ci sont ensuite testées avec les clients et une nouvelle fois optimisées. Les locaux nécessaires sont mis à notre disposition dans le garage : nous pouvons les modifier comme bon nous semble. Je me trouve en ce moment dans une pièce qui fait vraiment penser à une « bibliothèque ». Mais nous y feuilletons très rarement des livres!

 

 

« Il y a une énorme diversité de tâches et de compétentes au sein des équipes. Les effets déclics, nous les observons tous les jours. »

 

 

Qu’apprécies-tu le plus dans ton environnement de travail ?

De pouvoir mettre mon nez partout ! Il y a peu, j’ai aidé notre équipe innovation dans la recherche de nouvelles start-up pour l’espace de co-création. A d’autres moments, je soutiens l’équipe de stratégie dans la gestion du portefeuille de projets ou pour des thèmes liés à l’orientation stratégique. Il y a une énorme diversité de tâches et de compétentes au sein des équipes. On participe à de si nombreuses expériences : un vrai tuning du savoir-faire ! Les effets déclics, nous les observons tous les jours.

 

Comment se compose le programme de stage chez Generali ?

Le programme se déroule sur 18 mois avec trois rotations dans différents services, ici à Adliswil. La quatrième rotation s’effectue dans un pays européen. J’ai par exemple prévu d’aller à Milan et je me réjouis déjà ! On passe toutefois les sept premiers mois dans son futur service pour bien y prendre ses marques. Mais cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas se réorienter si, pendant le programme de stage, l’on découvre un autre domaine d’activité qui nous plaît davantage.

Garage d’innovation

Ici, des projets internes rencontrent des start-up externes